Plage de Paragan, un beau dimanche de septembre, qui pourrait être aussi d'octobre ... Quelques familles profitent de la plage et du calme ambiant. Un bruit assourdissant monte, précédant une horde de quads rugissants, pétaradants. Malgré les protestations des baigneurs, les engins ont labouré la plage, se lançant à l'assaut des talus de posidonies, avant de sortir par le sentier "grand site". Leurs traces se perdent vers la Strada Vecchia. 

 

Paraganu septembre 2012 (4)

 

Les conducteurs de ces petits engins sont passés, comme on le voit, juste devant les panneaux signalétiques de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio, devenue également Parc Marin International. 

 

Paraganu septembre 2012 (6)